4 février 2015

Archives : le président Weizsäcker au Luxembourg en 1988

Le baron Richard von Weizsäcker, qui fut le président de la République Fédérale d'Allemagne de 1984 à 1994, est décédé le 31 janvier à l'âge de 94 ans. Il s'agissait d'une figure importante et respectée de l'Allemagne de l'après-guerre. Suite à cette nouvelle, le Grand-Duc a envoyé un message de condoléances au président allemand Joachim Gauck dans lequel il rappelait que la visite d'Etat qu'il effectua au grand-duché en 1988 était restée dans les mémoires. 

Dîner de gala au Palais grand-ducal le 6 septembre 1988
Photo : Gaston Mirgain - Collection privée Valentin Dupont


Le président Weizsäcker et son épouse Marianne furent accueillis le 6 septembre 1988 par le grand-duc Jean et la grande-duchesse Joséphine-Charlotte sur le pont autoroutier de Wasserbillig, situé juste à côté de la frontière ouest-allemande, alors que 21 coups de canon étaient tirés par une batterie d'artillerie de l'armée luxembourgeoise. Les deux chefs d'Etat procédèrent à l'inauguration officielle de cette infrastructure reliant Luxemboug et Trêves. Une plaque fut dévoilée au milieu de ce pont avant que le grand-duc Jean et le président Weizsäcker sacrifièrent à la tradition du passage en revue d'un détachement d'honneur de l'armée puis à l'exécution des hymnes nationaux. Arrivés à Luxembourg, un déjeuner privé attendait les deux couples au Palais grand-ducal. Ensuite, à l'instar de tous les chefs d'Etat de passage au grand-duché, le président ouest-allemand alla se recueillir sur le Monument National de la Solidarité Luxembourgeoise. Après cette étape, le couple grand-ducal et le couple présidentiel se rendirent à une réception de la municipalité de Luxembourg au cours de laquelle la bourgmestre, Lydie Wurth-Polfer, y prononça un discours avant de procéder à la remise d'un cadeau. En soirée, un dîner de gala fut donné au Palais grand-ducal par Jean et Joséphine-Charlotte en présence des héritiers et du prince Guillaume. Le souverain luxembourgeois y arborait les insignes de Grand-Croix de l'Ordre du Mérite de la République Fédérale d'Allemagne, tandis que la Grande-Duchesse avait sorti son diadème reçu par la Société Générale lors de son mariage en 1953 et que la grande-duchesse héritière Maria-Teresa portait la parure de topazes.

Le grand-duc héritier Henri
Photo : Gaston Mirgain - Coll. privée Valentin Dupont

La grande-duchesse héritière Maria-Teresa
Photo : Gaston Mirgain - Coll. privée Valentin Dupont

Le prince Guillaume
Photo : Gaston Mirgain - Coll. privée Valentin Dupont


Le lendemain matin, le Palais grand-ducal fut encore mis à la disposition du président Weizsäcker qui y avait mené la veille en après-midi une série d'audiences. Le 7 septembre, il y organisa donc un déjeuner réunissant la presse allemande et luxembourgeoise. Il se rendit ensuite à Betzdorf afin de visiter la Société Européenne des Satellites, un lieu qui abrita l'intimité de Jean, Joséphine-Charlotte et leurs enfants de leur mariage en 1953 à l'abdication de la grande-duchesse Charlotte en 1964. Puis il passa par Echternach et se recueillit au cimetière militaire allemand de Sandweiler. La première dame, elle, se rendit de son côté à Manternach. En soirée, les deux couples furent réunis au Théâtre Municipal de Luxembourg. Là, le président ouest-allemand et son épouse offrirent un concert de la Deutsche Kammerphilharmonie de Francfort en l'honneur de leurs hôtes. Une nouvelle fois, Henri, Maria-Teresa et Guillaume étaient conviés. A l'issue du concert, le couple grand-ducal et le couple présidentiel montèrent sur la scène pour féliciter les artistes. La soirée se conclut par une réception.

Concert et réception au Théâtre Municipal de Luxembourg le 7 septembre 1988
Photo : Gaston Mirgain - Coll. privée Valentin Dupont

Concert et réception au Théâtre Municipal de Luxembourg le 7 septembre 1988
Photo : Gaston Mirgain - Coll. privée Valentin Dupont


Le dernier jour, le grand-duc Jean et la grande-duchesse Joséphine-Charlotte ainsi que le président Weizsäcker et son épouse inaugurèrent aux Musées d'Etat une exposition intitulée « Heller Zauber-Thomas Mann in München 1894-1933 ». Durant cette activité, les deux couples eurent droit aux discours du directeur de la Thomas-Mann-Bibliothek, de l'organisateur de l'exposition ainsi que du Ministre des Affaires Culturelles. Après un passage par la Cour de Justice des Communautés européennes, le couple présidentiel se rendit à l'aéroport de Findel où les attendaient Jean et Joséphine-Charlotte. Les deux chefs d'Etat passèrent en revue un détachement de l'armée avant que les hymnes nationaux allemand et luxembourgeois ne retentissent une dernière fois. Une fois que le couple présidentiel eut pris congé de leurs hôtes, il prit place dans un hélicoptère qui les reconduisit jusqu'à Bonn, capitale de l'Allemagne de l'Ouest.


Concert et réception au Théâtre Municipal de Luxembourg le 7 septembre 1988
Photo : Gaston Mirgain - Coll. privée Valentin Dupont

Photo : Gaston Mirgain - Coll. privée Valentin Dupont

Photo : Gaston Mirgain - Coll. privée Valentin Dupont